Recherche

logo Description de la race
mardi 25 octobre 2005 par Christelle

Le berger de Podhale ou le Chien de berger des tatras.

Le Grand Blanc : Le Protecteur (JPG) -
-  Notre berger est originaire de la région montagneuse de Podhâle, au cœur des Tatras, en Pologne. Il était chargé de surveiller les moutons dans les hautes vallées du massif des Tatras, la partie la plus haute de la chaîne des Carpates située entre la Pologne et la Slovaquie.

-  Au péril de sa vie, il défendait le troupeau contre les ours et les loups, fréquents dans cette région.

Quasiment décimée pendant la Seconde Guerre Mondiale, la population du berger de Podhâle est aujourd’hui devenue stable. (JPG)

-  Puissance et intelligence caractérisent le Podhâle. Il a l’instinct de protecteur pour sa famille. Il ne manque pas de caractère ni d’initiative. C’est un chien courageux, particulièrement rustique et résistant. Agile, il se déplace assez facilement malgré sa morphologie imposante. C’est un nageur de premier ordre.

-  D’un naturel doux, il se réclame de la tranquillité et ne se départit jamais de son calme légendaire. Fidèle et affectueux avec ses maîtres, il veille sur eux en protégeant son territoire, sans être un aboyeur intempestif... (JPG)

-  Son éducation doit être conduite avec fermeté mais douceur.

-  Sa famille découvre un grand chien très équilibré, fier de jouer un rôle dans un foyer. Il n’est pas avare de tendresse. C’est un chien tranquille et sûr qui montre un grand attachement aux enfants, dont il supporte patiemment les maladresses et avec lesquels il passe de longs moments à jouer. C’est son côté« nounou ».

-  Il n’est pas fugueur et n’essaye pas d’agrandir le territoire qu’on lui a confié.

-  Avec ses congénères, il se montre pacifique et ne cherche jamais le conflit.

-  La double fonction garde et famille convient parfaitement au tempérament de ce chien. Son absence d’agressivité gratuite, sa haute capacité d’analyse, son sens de la conduite juste à adopter en toutes circonstances en fait un auxiliaire précieux.

-  Qui n’aimerait vivre sereinement à l’abri de sa tendresse protectrice ?

Vous êtes sur un site internet géré par Konceptuals - Nous contacter - Copyright 2012 Au Printemps des Olivets -